Home > Actualités > Augmenter le paiement redistributif sur les premiers hectares
Partager sur :
POLITIQUES AGRICOLES
15.07.2019

Augmenter le paiement redistributif sur les premiers hectares

15.07.2019 -
La Confédération paysanne interpelle les députés de la région pour que le Ministère notifie, au 1er août, une hausse de l'enveloppe PAC* consacrée au paiement sur les premiers hectares, une mesure défendue par la Confédération paysanne, qui prend en compte l'emploi et privilégie les petites fermes.

Lettre aux députés de Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Madame la députée, Monsieur le député,

Depuis de trop longues années, le nombre d'agriculteurs continuent de diminuer drastiquement. Dans notre région, c'est un agriculteur sur deux qui quitte le métier chaque année sans être remplacé. En plus de la perte d'emplois, c'est aussi la dynamique de notre territoire et de notre économie qui est lourdement affectée par cette situation. Comment répondre aux enjeux de relocalisation de notre alimentation et de transition écologique avec toujours moins de paysans pour relever ces défis ?

Une nouvelle programmation de la Politique Agricole Commune est actuellement en discussion. Vu les retards de négociation, elle ne sera probablement pas effective avant 2022. Pourtant, l'emploi dans les campagnes et le maintien des petites et moyennes fermes sont des enjeux urgents ! Par ailleurs, il est nécessaire de renforcer la légitimité de la PAC* en allant dans le sens d'une meilleure répartition des aides. 

Le 1 er août prochain, le Ministère de l'Agriculture a la possibilité de notifier à la Commission européenne une hausse de l'enveloppe consacrée au paiement redistributif (majoration des aides sur les 52 premiers hectares). Cette mesure de la PAC* 2015-2020 constitue une mesure intéressante pour la prise en compte de l'emploi. Nous sommes aujourd'hui très inquiets car le Ministère ne semble pas souhaiter se saisir de cette possibilité.

La Confédération paysanne a défendu une majoration avec 30% de l'enveloppe du 1er pilier de la PAC* dès 2015 mais il a été décidé une mise en place progressive, échelonnée sur 4 ans, pour atteindre 20% de l'enveloppe du 1er pilier de la PAC* en 2018. Nous sommes aujourd'hui en 2019 et nous n'avons toujours pas atteint cet objectif de 20%, le paiement représente seulement 10% du premier pilier, soit un montant d'un peu moins de 50 euros par ha sur les 52 premiers ha.

Cette mesure est pourtant primordiale pour les paysans et paysannes, elle permet la prise en compte de l'emploi et constitue un soutien notable pour les petites et moyennes fermes. Le paiement redistributif est favorable aux fermes de moins de 90-100 ha, c'est-à-dire à plus de 80% des fermes françaises (avec prise en compte de la transparence GAEC).

Au vu de la situation dramatique des paysans et de la crise que subit l'élevage, l'instauration en 2020 d'un paiement redistributif avec 20% de l'enveloppe du 1er pilier de la PAC* est nécessaire.

Nous sollicitons de votre part une intervention auprès du ministère de l'agriculture pour que l'État français notifie un paiement redistributif avec 20% du budget du 1er pilier de la PAC*, soit environ 100 euros/ha sur les 52 premiers ha.


Dans l'attente, nous vous prions, Madame la Députée, Monsieur le Député, d'agréer nos salutations les plus sincères.

                       

                                                                          Olivier Bel, porte-parole

 

Vidéo pour mieux comprendre le paiement redistributif. 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de Provence Alpes Côte d'Azur
Copyright 2014 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
Maison du Paysan -ZAC de la Gueiranne- 83340 Le Cannet des Maures