Home > Actualités > Notre métier a un sens, donnons-lui un revenu !
Partager sur :
ELECTIONS CHAMBRES D'AGRICULTURE
07.01.2019

Notre métier a un sens, donnons-lui un revenu !

08.01.2019 -
Ce lundi, s'est ouverte la campagne pour les élections professionnelles « chambres d'agriculture », qui détermineront la composition des chambres départementales et régionale et la représentativité des syndicats agricoles pour les six années à venir.

La Confédération paysanne présente des listes pour le collège « chefs d'exploitation » dans tous les départements de la région ainsi que 5 listes pour le collège « anciens exploitants » et 3 listes pour le collège « propriétaires et usufruitiers ».

Nos listes comptent souvent autant d'hommes que de femmes, issu-e-s de tous les territoires, elles représentent une diversité de profils, de productions et de filières et font la place à divers représentants d'associations de développement et syndicats de filière. Jeunes, renouvelées, plurielles et combatives, les listes confédérées témoignent de la vitalité de notre agriculture régionale.

La Conf' a fait valoir son expertise et la pertinence de ses arguments pour défendre des dossiers et porter des propositions, dans les instances agricoles comme auprès des institutions régionales. Sur le terrain auprès des paysans, nous avons engagé de nombreux combats pour défendre les conditions d'exercice du métier : défense des surfaces pastorales et accompagnement des contrôles PAC*, lutte contre l'accaparement des terres, régulation des sangliers, biosécurité adaptée aux pratiques fermières, expérimentation d'outils d'abattage de proximité, prophylaxie sur la flavescence dorée...
 
Le projet que nous portons depuis des années est désormais repris par tous, dans les mots du moins mais pas encore dans les actes.
Face à la Confédération paysanne, le syndicat majoritaire se présente divisé et affaibli dans trois départements sur six, recyclant ses représentants comme ses idées. Les solutions proposées par les équipes en co-gestion depuis des décennies éliminent les petits paysans et envoient les autres droit dans le mur, contraints qu'ils sont de toujours grossir, agrandir, produire plus, au nom de la compétitivité, de la rentabilité. La Coordination rurale, que l'on n'entend ni ne voit sur le terrain pendant six ans, communique tous azimuts ces dernières semaines, pour dire aux paysans ce qu'ils ont envie d'entendre, afin de récupérer le vote des mécontents.
 
En lieu et place des pesticides, serres industrielles et autre méga projet hydraulique, les Chambres d'agriculture doivent engager l'agriculture et accompagner les paysans dans la transition vers des fermes autonomes et diversifiées, résilientes, développant des pratiques économes et écologiques. Elles doivent accueillir et encourager tous les projets pour renouveler les générations agricoles, structurer l'approvisionnement local pour répondre à la demande régionale. Elles doivent prendre en compte la pluralité du monde agricole et collaborer avec tous les acteurs qui contribuent au développement de l'agriculture régionale. Elles doivent, enfin, donner toute leur place aux femmes.
 
Du 14 au 31 janvier 2019, par leur vote, les paysans et paysannes décideront de l'orientation des politiques agricoles à tous les échelons, pour les six années à venir.
 
Inversons le rapport de forces et regardons vers l'avenir. La Confédération paysanne est la seule à porter un changement de cap : une agriculture qui engage la transition, une agriculture qui voit naître et fait vivre de nouveaux projets et qui ouvre des chemins sur lesquels les paysans et paysannes pourront vivre et être heureux et heureuses de leur travail.
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de Provence Alpes Côte d'Azur
Copyright 2014 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
Maison du Paysan -ZAC de la Gueiranne- 83340 Le Cannet des Maures