Home > Campagnes solidaires > n° 355 - novembre 2019
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 355 - novembre 2019
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Du courage

Depuis trente ans, les inégalités sont fortement reparties à la hausse en France et en Europe. C'est ce que montre l'économiste Thomas Piketty dans son livre Capital et idéologie (1). Le travail se précarise pour la majeure partie de la population, dans un contexte qui valorise l'individu et la compétition. Comment, dans ce moment de crispation où se renforcent les clivages, remettre en avant le lien social et les valeurs de partage et de solidarité ?
Pour les paysan.nes, à l'heure de la « compétitivité », des « opportunités » et des « solutions », c'est toujours plus de pression et de campagnes qui se vident, avec un enjeu majeur de transmission des fermes quand une génération nombreuse s'apprête à prendre sa retraite avec des niveaux de pensions souvent indécents et des promesses de revalorisation que l'on attend toujours en cet automne 2019. Et c'est dans ce contexte que se ferait la nécessaire transition énergétique et agroécologique ?
Pourtant, malgré ces constats, il y a comme un frémissement, un espoir et surtout une force et du courage du côté de celles et ceux qui s'engagent dans la société civile, de Nuit debout aux Gilets jaunes, aux « coquelicots », aux marches pour le climat, nouvelles formes de mobilisation qui s'ajoutent aux organisations existantes du mouvement social. Comme une urgence qui nous pousse à faire converger nos efforts et nous interpelle, nous, syndicat paysan, sur notre mode d'action.
Une part de plus en plus importante de la population porte ainsi l'exigence d'un accès à une alimentation de qualité pour tou·tes, produite par une agriculture qui respecte les ressources et la biodiversité. C'est ce qui permet à l'agriculture biologique et aux circuits courts de se développer. Mais le gouvernement laissera-t-il le marché orienter l'agriculture française en confiant aux interprofessions - donc aux acteurs économiques les plus puissants – la construction de plans de filières ? Ou se décidera-t-il à impulser un changement de modèle par une politique volontariste, à travers la nouvelle Pac par exemple, alors que France Stratégie, organisme d'études et de prospective auprès du Premier ministre, vient de publier un rapport ambitieux pour engager une véritable politique de transition agroécologique, conditionnant les aides publiques aux changements de système et reprenant notre proposition d'instaurer une aide à l'actif ? Une Pac pour un million de paysan.nes en France ?
Quant aux paysans et paysannes justement, choisiront-ils la voie du changement et du progrès pour tous et toutes ou le repli derrière les sirènes discordantes et usées de l'agro-industrie et de ceux qui la servent ?

Damien Houdebine,
paysan dans la Sarthe,
secrétaire national

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de Provence Alpes Côte d'Azur
Copyright 2014 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
Maison du Paysan -ZAC de la Gueiranne- 83340 Le Cannet des Maures