Home > Actualités > VIVEA: La Conf' défend la formation pour l'installation
Partager sur :
INSTALLATION
23.10.2018

VIVEA: La Conf' défend la formation pour l'installation

03.12.2018 -
Le 23 octobre la Confédération s'invite en nombre au Conseil d'administration de VIVEA pour dénoncer la suppression de la prise en charge des formations à l'émergence de projets

Le Conseil d'administration de VIVEA doit en effet se prononcer ce 23 octobre prochain sur la suppression de cette formation à la pré-installation, au prétexte que les bénéficiaires de ces formations ne cotisent pas encore au fonds de formation et que ces actions seraient en amont du champ d'action de VIVEA. Ce dispositif a pourtant déjà permis d'accompagner un grand nombre de stagiaires en 3 ans.

A partir de 2019, les porteurs de projet ne seront financés par VIVEA que dans le cadre du Plan de Professionnalisation Personnalisé du parcours à l'installation, si la formation est prescrite par un conseiller et qu'aucun autre financement n'a pu être mobilisé.

La Conf' était la seule, au sein du Conseil d'administration de VIVEA, à s'indigner devant ce qui s'apparente à une manœuvre de la FNSEA* et des Chambres de limiter drastiquement les financements vers les réseaux alternatifs. Car les ADEAR accompagnent et forment des porteurs de projets chaque jour plus nombreux.

Les militantes et les militants se sont ensuite rendus au siège de Vivea*, pour y remettre la pétition signée par près de 20 000 personnes. Le retrait de VIVEA sur la pré-installation a été acté par CA le jour même, à la satisfaction de tout le monde (FNSEA*, JA* CR, sections spécialisées, CNMCCA, APCA* et Ministères...).

 

A signer, la pétition en ligne :

https://www.mesopinions.com/petition/politique/aidons-paysan-installer-reforme-vivea/50167

 


Crédits photos : Confédération paysanne
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de Provence Alpes Côte d'Azur -
Copyright 2014 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
Maison du Paysan -ZAC de la Gueiranne- 83340 Le Cannet des Maures