Provence Alpes Côte d'Azur

ELEVAGE

Grippe aviaire: abattage massif pour cause de dérive massive

09.01.2017 Depuis plus d’un an, les élevages de volailles du Sud-Ouest sont victimes d’une nouvelle crise sanitaire. Aujourd’hui, alors que les foyers d’influenza aviaire se multiplient, la filière avicole intensive montre encore une fois ses faiblesses, et les éleveurs fermiers en subissent les conséquences.

Le ministère de l'Agriculture vient d'annoncer l'abattage de 800 000 canards en parcours extérieur dans les départements du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées. Les abattages seront financés par l'État et les pertes liées à l'arrêt de production, indemnisées. Les élevages en autarcie ne sont, heureusement, pas concernés pour le moment. 

 

D'après les dernières informations l'ampleur de la contamination des élevages du Sud Ouest est plus à chercher du côté des transports dans la filière et de la concentration d'animaux que du côté de la faune sauvage. La lecture que la Confédération paysanne fait de cette crise était donc tout à fait fondée: ces mesures d'urgence ne serviront à rien sans remise en cause de l'industrialisation de la production qui a permis la propagation du virus. Les politiques sanitaires mises en place n'agissent pas sur les véritables pratiques dangereuses : regroupement des couvoirs et des abattoirs, transport d'animaux vivants, concentration des élevages sur le territoire. Au contraire, elles font craindre une industrialisation forcée de l'élevage de volailles.
Certes des adaptations aux mesures de biosécurité ont été obtenues et c'est désormais le principe d'obligation de résultat qui prévaut mais, dans les faits, ni les administrations, ni les vétérinaires, ni les formateurs, ni les éleveurs concernés n'ont reçu les bonnes informations ! Et les mesures de biosécurité restent inadaptées aux élevages fermiers. 

La Confédération paysanne refuse que les éleveurs paient les pots cassés alors que des industriels brillent par leur irresponsabilité ! L'organisation de la filière doit être repensée pour cesser la spécialisation à outrance et relocaliser l'ensemble des maillons de cette production. 

D'après les dispositions prises par l'Etat, toutes les volailles doivent être confinées, sur tout le territoire. Pour les éleveurs fermiers il est possible de demander une dérogation (pas pour les basse-cours). Les mesures de biosécurité doivent être mises en place.  

En PACA, des formations "biosécurité et pratiques d'élevage" adaptées aux élevages fermiers sont proposées dans plusieurs départements:

Bouches du Rhône - Le 9 janvier à Salon-de-Provence  - Lire plus.

Vaucluse - Le 13 février, à Cavaillon - Lire plus.

Var - Le 24 février, au Cannet-des-Maures  - Lire plus.
 

Var: 

LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales
Copyright 2014 - Tous droits réservés - Confédération paysanne